CaphARnaüM

21 mars 2010

Ça faisait longtemps que ça m'était arrivé, mais j'ai eu envie de poster ici les paroles d'une chanson. Il faut croire que ça me touche de savoir que je ne suis pas la seule dans la mi/fin vingtaine qui ne sait pas trop où elle s'en va...

Radar - Tricot Machine

Je pars l'esprit mobile sans tambour ni trompette
J'emporte l'inutile et quelques allumettes
Je pars sur un coup de chance, je parie sur le bleu
Quand tout l'monde s'en balance, je fais ni une ni deux

Je pars sans faire exprès comme le feu aux récoltes
La foudre fait le guet et j'attends la révolte
Et si jamais on m'cherche, regardez su'l radar
J'suis juste un peu à gauche en plein milieu d'nulle part

 
J'avance sans crier gare, juste à côté d'la track
J'fais confiance au hasard, jamais le train ne m'frappe
J'avance le coeur au ventre, prête pour la bataille
Devant rien je ne tremble, je suis toujours de taille
 
J'avance sans laisser de traces, à l'envers du bon sens
Jamais à la bonne place, toujours au bon moment
Et si jamais on m'cherche, regardez su'l radar
J'suis juste un peu à gauche en plein milieu d'nulle part
 
J'arrive entre deux eaux, sous les sables mouvants
Programmée par défaut à contre-courant
J'arrive à la sauvette et les mains dans les poches
Tout va tellement plus drette quand c'est un peu tout croche
 
J'arrive la tête en gigue et les pieds dans les plats
Mais de fil en intrigue, j'me suis rendue à toi
Et si jamais on m'cherche, regardez su'l radar
J'suis juste un peu à gauche en plein milieu d'nulle part

Posté par cath à 12:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


13 janvier 2010

Je pense que je vais trouver ça difficile, ce stage, sans toi pour m'accueillir le soir et à qui raconter ma journée.

Je pense que je vais trouver ça un peu difficile, de comprimer nos conversations dans un téléphone.

Posté par cath à 01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2009

2009

À 23 heures de 2010, parce que c'est la tradition, et que j'aime les traditions, je fais le bilan de l'année qui vient de passer. Mon année à Québec, qu'on pourrait l'appeler. Ou plutôt, ma première année à Québec.

Je suis déménagée à Québec à la fin de 2008, avec de jolis colocs que j'ai adorés. On était 4 dans un 5 et demi et on s'entendait bien. Comme mes anciens colocs étaient bien peu jasants, ça m'a fait du bien. J'ai malheureusement dû déménager à l'été puisque la coloc dont j'avais pris la chambre revenait de voyage. Finalement, après quelques recherches peu fructueuses (et surtout parce que j'allais devoir revenir à Gatineau en janvier pour mon dernier stage), j'ai fait le grand saut et j'ai emménagé chez mon copain. Les colocs français étant avec leur famille pour l'été, on a eu un autre coloc en attendant, et en septembre, c'est la cohabitation à 4 dans un 4 et demi (on est deux couples, par chance) qui a débuté. Ça s'est très bien passé, et on économise sur le loyer!

Côté étude, j'ai beaucoup aimé faire le certificat en littérature, j'ai l'impression d'avoir appris beaucoup. J'ai aussi très hâte de commencer ma maîtrise, j'ai même créé un blogue cet été là-dessus (http://catherine2ecycle.canalblog.com) que je n'ai vraiment pas souvent alimenter. Je me suis rendu compte qu'en étudiant, ce n'était pas facile. Et puis, disons-le, j'ai tendance à être plutôt paresseuse... Mais bon, tout ça n'est pas perdu, et j'espère poster quelques trucs bientôt.

Concernant mon bacc, on peut dire que 2009 aura été une période... administrative. D'abord, mes démarches pour faire le stage IV à Québec n'ont pas porté fruit, mais au moins, tout juste avant Noël, j'ai reçu la nouvelle qu'un cours me sera crédité et que la prochaine session (hiver 2010) sera bel et bien la dernière de mon bacc. Y'a toujours ça de gagné!

Et puis en vrac : j'ai visité Boston, Salem et Baie-St-Paul, je suis allée au cinéma comme jamais (merci films à 5$ pour les étudiants à mon cinéma de quartier), je n'ai pas fait de radio, j'ai vu quelques bons shows (Fred Fortin, Mes Aïeux, Geneviève et Matthieu, Elizabeth Devlin, Dan Costello, Keith Kouna, Pierre Lapointe et Mutantès, Dany Placard sur le trottoir, Bélanger sous la pluie, Julie Doiron la jolie...), j'suis allée au FMEAT et au Festival d'été de Québec, j'ai vécu ma première (et dernière, assurément) St-Jean sur les plaines, j'ai cuisiné comme si demain n'existait pas, j'ai joué à des milliards de jeux de société avec mes nouveaux amis qui viennent du Lac-St-Jean, je suis amoureuse d'un monsieur extraordinaire qui est là pour moi, simplement.

J'envisage 2010 comme un beau retour à l'enseignement. Comme une autre année de bonheur.

Voilà.

Posté par cath à 01:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 novembre 2009

Mosaïque

Je pense qu'il n'est pas nécessaire que ce blogue meure pour que le nouveau vive.
Et surtout, j'ai parfois envie de poster des choses qui n'ont rien à voir avec le monde professionnel.

Voici donc un vieux tag que j'oublie toujours de faire, pris sur le blogue d'Amélie.

  • Ouvrez simultanément Flickr et la mosaïque de Bighugelabs.

  • À partir de la page d’accueil de Flickr, inscrivez la réponse à chacune des questions ci-dessous dans le moteur de recherche et sélectionnez une image parmi celles qui apparaissent sur la première page.

  • Copiez le lien URL et insérez-le dans le tableau de 3 colonnes et 4 rangées (pour un total de 12 photos) que vous aurez préalablement créé dans le mosaic maker.

  • Une fois terminé, on clique sur CREATE. On obtient la mosaïque. Il ne faut pas copier le code car cela ne fonctionne pas, il faut plutôt enregistrer l’image sur son ordinateur et puis la télécharger sur son blog.

1. Quel est ton prénom? Catherine

2. Quel est ton met préféré? Plats maison

3. Quel est le nom de ton école secondaire ? Nicolas Gatineau

4. Quelle est ta couleur préférée? Mauve

5. Quelle est la célébrité pour laquelle tu craques? Seth Rogen

6. Ta boisson préférée? Café

7. Destination de rêve pour des vacances ? Chalet

8. Ton dessert préféré? Brownies

9. Que voulais-tu devenir quand tu allais être grande? Actrice

10. Qu’aimes-tu le plus dans la vie? Être libre

11. Un mot pour te décrire? Volubile

12. Ton pseudo sur Flickr? cathryn [_lune]

20091120mosaique

Drôle, les images ne correspondent pas toujours à ce qu'elles doivent représenter, mais j'ai choisi celles qui me plaisaient le plus.

[Comme j'ignore si des gens lisent encore ce blogue, je tagge tous ceux qui me liront et qui ont envie de faire quelque chose d'inutile, juste pour eux.]

Posté par cath à 13:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 août 2009

Parce que je ne vis plus dans un capharnaüm.
Parce que je n'ai plus envie d'alimenter ce blogue (sans toutefois vouloir le renier).
Parce que je suis rendue ailleurs.
Parce que j'ai d'autres sujets de conversation que ma simple personne.
Parce que je deviens tranquillement une adulte.

Parce qu'il est temps que je passe au deuxième cycle...

http://catherine2ecycle.canalblog.com
(si vous vouliez me suivre, j'en serais ravie)

Posté par cath à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Tag cicatrice, avec beaucoup de retard...

Sur Twist'n'serve, les charmants Anne et William ont concocté une tag cicatrice pour laquelle, tels des pirates de retour d'aventures extraordinaires, on doit montrer les traces de nos malheurs...

Alors, voici une des miennes.

genou

(Très peu visible, j'en conviens... mais je vous assure qu'elle est là!)

Elle date de l'an 2000, alors que les Spice Girls et leur influence sur la mode était encore un peu d'actualité, je portais fièrement de magnifiques bottes de cuir noir avec une semelle compensée d'une hauteur respectable de 3 pouces. Cela portait ma grandeur totale à 5 pieds 9 pouces, mais là n'est pas la question.

C'était l'hiver, et comme tous les matins de ma troisième secondaire, je me marchais vers mon autobus scolaire. J'étais un peu en retard, alors en tournant le coin de la rue, j'ai aperçu l'autobus déjà arrivé, prêt à embarquer de joyeux écoliers en quête de savoir.

N'écoutant que mon courage, ma volonté de ne pas être en retard et de ne pas rater cette journée importante (j'ai le vague souvenir d'avoir eu, cette journée, une réunion importante pour mon cours de Technique de scène), j'emboîte le pas de course. Mais l'hiver étant ce qu'il est, la chaussée était glacée. Ne croyez pas que c'est à cause de la glace que j'ai tombé. Non, en fait le côté extérieur de ma semelle compensée a été posé sur le seul espace non glacé de la rue, m'empêchant de glisser, mais me tordant la cheville, sous le poid de ma chute.

Je me souviens avoir entendu Michel, un ami d'enfance, dire au conducteur de m'attendre, que j'avais tombé, et me crier de me dépêcher. Comme je ne me relevais pas, une autre amie, en retard comme moi, m'a aidée à retourner à la maison. Je me souviens avoir réussi à rejoindre les amis de ma réunion de Technique de scène grâce à la pagette d'une des filles (so années 1990). Ah la communication pré-Internet...

Oh, et mon genou dans tout ça? Eh bien, la chute ne blessant pas seulement ma cheville, mon genou ayant reçu le poid de l'impact, ayant déchiré mon pantalon et me causant une énorme gale qui est restée presqu'un an en place... pour me laisser un petit point mauve, preuve irréfutable de mon port de semelles compensées.

Je passe la tag à Alexis le photographe et Amélie l'écriveuse de quotidien, parce que je les aime bien.

Posté par cath à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2009

Évidemment, quand tout va trop bien, ce n'est qu'une question de temps pour que quelque chose nous éclate au visage. Voilà : je dois me trouver un nouvel appart pour juillet, et pas de stage à Québec pour moi, je vais devoir retourner à Gatineau pour le faire, éventuellement. Préférablement en janvier prochain.

Et pis oups, subitement, je peux rester dans mon appart actuel, mais je n'ai plus envie. Je dois me décider aujourd'hui. Je reste jusqu'en décembre, puis que retourne à ma terre natale pour terminer mon bacc? Ou je m'en fous de mon bacc, et je me trouve un appart pour l'année comme prévu?

J'ai pas envie de déménager en janvier...

Posté par cath à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2009

Nous sommes toutes et tous féministes.

J'avais l'intention d'écrire un petit texte ici pour la journée de la femme. J'ai oublié, et je suis près de deux heures en retard... On peut sûrement me pardonner ça.

On me dit féministe. Pour tout le monde, ça semble être clair. Pourtant, ça ne l'est pas pour moi. Pas parce que j'ai honte. Au contraire. Parce que ça va de soi. Pour moi, être féministe, ça va de soi. Être féministe, c'est être pour l'égalité entre tous, hommes et femmes confondus. Dire de quelqu'un qu'elle ou qu'il est féministe, c'est lui dire qu'il est humain.

Évidemment, plusieurs combats pour l'égalité sont encore d'actualité, qu'on pense simplement à la nouvelle mesure du gouvernement Harper qui remettrait en cause l'équité salariale des employés de l'État. Par contre, j'ai l'impression que ces causes vont chercher l'appui de l'ensemble de la population et non plus "une dizaine de féministes frustrées". C'est rassurant, et ça donne le courage de continuer.

Bonne fête, femmes.

Posté par cath à 01:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2009

Libres enfants

J'ai eu besoin de fouiller, tout à l'heure, dans mon rapport de stage d'avril dernier. Comme j'avais pris l'habitude de mettre une citation à la fin de mes rapports, je n'ai pas été surprise d'en trouver une. Par contre, je ne me souvenais pas que j'avais eu autant de guts :

« Il est évident qu'une école où l'on force des enfants actifs à s'asseoir devant des pupitres pour étudier des matières inutiles est une mauvaise école. Une telle école n'est bonne que pour ceux qui croient à son efficacité, c'est-à-dire pour ces citoyens sans imagination qui veulent des enfants dociles, dénués eux aussi d'imagination et qui s'accommoderont d'une civilisation dont l'argent est la marque de succès. »

A.S. Neill. (1970). Libres enfants de Summerhill. Éditions La Découverte.

En y repensant, avec le stage que j'avais eu, il n'est pas si étonnant que j'ai mis cette citation, dont je pesais tous les mots (et que je pèse encore).

Je veux garder mes convictions. Là, je prépare mon prochain stage, qui est encore loin, mais qui me fait un peu peur quand même.

Posté par cath à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2009

Anti-production

Je déteste les semaines comme celles-ci, où je n'arrive tout simplement pas à dormir. Et pour aucune raison. Pas d'événements potentiellement stressants en vue, pas de mauvais moments dans ma vie. Juste l'incapacité de dormir avant 3-4 heures du matin. Je me lève en retard, je me traine jusqu'à mes cours... D'ailleurs, je déteste les cours du matin.

Et le mercredi, normalement, c'est ma journée productive par excellence. J'ai mon cours de yoga, pas trop tôt, mais juste assez pour que ce ne soit pas considéré comme de la grasse matinée. J'adore ça, et je suis dispo pour le reste de la journée. Mais ce matin, je me suis levée un peu tard (me suis endormie vers 3h30) et après m'être préparée à partir, j'ai réalisé que j'allais être en retard assurément. Et quelqu'un qui arrive en retard au cours de yoga, c'est très dérangeant pour tout le monde. Et puis finalement, je trouvais pas mal anti-productif de courir pour me rendre à un moment de détente. Alors je me suis recouchée.

Et puis là paf! Crampes menstruelles! Aucune position ne me convient. J'arrive finalement à dormir un peu, mais quand même, c'est particulièrement désagréable.

Je me suis relevée à l'heure où j'avais prévu commencer à travailler (la joie de faire son horaire). Ça fait quinze minutes que mon déjeuner est là, devant moi, et je n'y ai même pas touché. Je n'ai pas faim, je n'ai même pas pris une gorgée de mon précieux café...

En plus, mon linge sale est trié sur mon lit, prêt à être envoyé dans la laveuse.

Et puis moi, je regarde des vidéos sur youtube et je niaise sur Facebook.

Posté par cath à 13:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]



Fin »