21 février 2009

Libres enfants

J'ai eu besoin de fouiller, tout à l'heure, dans mon rapport de stage d'avril dernier. Comme j'avais pris l'habitude de mettre une citation à la fin de mes rapports, je n'ai pas été surprise d'en trouver une. Par contre, je ne me souvenais pas que j'avais eu autant de guts :

« Il est évident qu'une école où l'on force des enfants actifs à s'asseoir devant des pupitres pour étudier des matières inutiles est une mauvaise école. Une telle école n'est bonne que pour ceux qui croient à son efficacité, c'est-à-dire pour ces citoyens sans imagination qui veulent des enfants dociles, dénués eux aussi d'imagination et qui s'accommoderont d'une civilisation dont l'argent est la marque de succès. »

A.S. Neill. (1970). Libres enfants de Summerhill. Éditions La Découverte.

En y repensant, avec le stage que j'avais eu, il n'est pas si étonnant que j'ai mis cette citation, dont je pesais tous les mots (et que je pèse encore).

Je veux garder mes convictions. Là, je prépare mon prochain stage, qui est encore loin, mais qui me fait un peu peur quand même.

Posté par cath à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Libres enfants

Nouveau commentaire