21 mars 2010

Ça faisait longtemps que ça m'était arrivé, mais j'ai eu envie de poster ici les paroles d'une chanson. Il faut croire que ça me touche de savoir que je ne suis pas la seule dans la mi/fin vingtaine qui ne sait pas trop où elle s'en va...

Radar - Tricot Machine

Je pars l'esprit mobile sans tambour ni trompette
J'emporte l'inutile et quelques allumettes
Je pars sur un coup de chance, je parie sur le bleu
Quand tout l'monde s'en balance, je fais ni une ni deux

Je pars sans faire exprès comme le feu aux récoltes
La foudre fait le guet et j'attends la révolte
Et si jamais on m'cherche, regardez su'l radar
J'suis juste un peu à gauche en plein milieu d'nulle part

 
J'avance sans crier gare, juste à côté d'la track
J'fais confiance au hasard, jamais le train ne m'frappe
J'avance le coeur au ventre, prête pour la bataille
Devant rien je ne tremble, je suis toujours de taille
 
J'avance sans laisser de traces, à l'envers du bon sens
Jamais à la bonne place, toujours au bon moment
Et si jamais on m'cherche, regardez su'l radar
J'suis juste un peu à gauche en plein milieu d'nulle part
 
J'arrive entre deux eaux, sous les sables mouvants
Programmée par défaut à contre-courant
J'arrive à la sauvette et les mains dans les poches
Tout va tellement plus drette quand c'est un peu tout croche
 
J'arrive la tête en gigue et les pieds dans les plats
Mais de fil en intrigue, j'me suis rendue à toi
Et si jamais on m'cherche, regardez su'l radar
J'suis juste un peu à gauche en plein milieu d'nulle part

Posté par cath à 12:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ça faisait longtemps que ça m'était arrivé, mais

    Moi aussi ces paroles me touchent beaucoup ! J'écoute cette chanson en boucle depuis un bout ! J'adore !

    Posté par Stéphane, 08 avril 2010 à 13:54 | | Répondre
Nouveau commentaire